PHOTOS - Plusieurs milliers de personnes défilent à Paris contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale

Il y a 1 mois 157

Comme le week-end dernier, les opposants au pass sanitaire et à la vaccination obligatoire ont manifesté en ordre dispersé ce samedi à Paris. En début d'après-midi, trois rassemblements ont été recensés dans les rues de la capitale. Sur la place du Trocadéro, dans le 16e arrondissement, l'appel de Florian Philippot "pour la liberté, contre la tyrannie" a été entendu par plusieurs milliers de personnes. Le président du parti Les Patriotes, ancien numéro deux du FN, a revendiqué 100 000 participants. Venus de Paris et de province, les manifestants, regroupés autour d'une estrade, avaient sorti les drapeaux bleu-blanc-rouge.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Je vis très mal cette obligation vaccinale, comme une injustice", témoigne Myriam, ergothérapeute en Ehpad. "Je prends le risque de perdre mon travail", assure-t-elle. "Non au totalitarisme, non au flicage des Français" a également écrit Youri sur sa pancarte. Cet habitant de Villejuif s'est fait vacciner, "mais contre ma volonté, parce que sinon on ne peut plus rien faire. Je trouve que ça va beaucoup trop loin", estime-t-il. La foule a donné de la voix pour scander le mot "liberté" et entonner la Marseillaise. Sur les pancartes, les mots les plus directs côtoyaient des messages référencés, notamment une citation du Seigneur des Anneaux

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des tensions près des Champs-Elysées

Dans le même temps un cortège essentiellement constitué de "gilets jaunes" se dirigeait vers la Porte de Champerret, dans le 17e arrondissement, après avoir quitté la Place de la Bastille peu avant 14 heures. Sur une pancarte brandie dans le cortège, on pouvait lire "Touche pas à mon corps, on n'est pas des rats de laboratoire". Vers 15h30, le journaliste Clément Lanot a fait état de premières tensions entre manifestants et forces de l'ordre. Elles ont viré à l'affrontement quand une partie du cortège a voulu dévier du parcours autorisé et forcer un barrage pour se diriger vers les Champs-Élysées.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Enfin, un troisième rassemblement, composé de quelques centaines de personnes est parti du Conseil d'Etat, dans le 1er arrondissement pour rallier l'esplanade des Invalides.  

Samedi dernier, 18 000 personnes avaient manifesté à Paris en emprutant des parcours différents selon la préfecture de Police.

Lire la Suite de l'Article