Paris-Plages à la Villette : une «bouffée d’oxygène» au cœur de l’enfer du crack

Il y a 5 jours 32
Faits diversÎle-de-France & OiseParisEssonneHauts-de-SeineSeine-Saint-DenisVal-d'OiseVal-de-MarneSeine-et-MarneYvelinesOiseTransports IDFPSGSportsLigue 1 Uber EatsFootballRugbyCyclismeTennisJeux olympiquesHippismePolitiquePrésidentielleÉlectionsPouvoir d'achatImmobilierEnvironnementÉconomieEmploiEntreprises & start-upRetraitesImpôts ConsommationAutomobileEnquêteSociétéSantéSciencesMétéoHigh techSentinellesIntimeInternationalCulture & loisirsSorties IDF & OiseCinémaSériesTélévision & médiasLivresMusiqueEn régionCalvadosCharente-MaritimeEureEure-et-LoirHaute-GaronneLoiretMarnePyrénées-OrientalesSeine-MaritimeBien mangerLe Parisien ÉtudiantNewslettersPodcastsVidéosBiclouFood-checkingAnnoncesAnnonces immobilièresOffres d’emploiAvis de décèsAnnonces légalesMarchés publicsDéposer une annonceServicesNos applicationsLe Parisien Le GuideComparateursJeuxCodes promoTéléchargementsBilletterieProgramme TVEnchères publiques

Le bassin de la Villette (XIXe), placé sous haute protection, a retrouvé son air de fête estival. Mais autour, tout rappelle que le Nord-Est parisien vit la crise du crack de plein fouet.

Bassin de la Villette (XIXe), ce mardi. Paris-Plages se déroule dans le calme, sous haute surveillance. Dans les rues alentour, les toxicomanes sont toujours en pleine errance. LP/Cécile Beaulieu

Bassin de la Villette (XIXe), ce mardi. Paris-Plages se déroule dans le calme, sous haute surveillance. Dans les rues alentour, les toxicomanes sont toujours en pleine errance. LP/Cécile Beaulieu 
Lire la Suite de l'Article