«C’est compris dans le prix» : débrider sa trottinette électrique, un jeu d’enfants (mais interdit)

Il y a 4 jours 24
Faits diversÎle-de-France & OiseParisEssonneHauts-de-SeineSeine-Saint-DenisVal-d'OiseVal-de-MarneSeine-et-MarneYvelinesOiseTransports IDFPSGSportsLigue 1 Uber EatsFootballRugbyCyclismeTennisJeux olympiquesHippismePolitiquePrésidentielleÉlectionsPouvoir d'achatImmobilierEnvironnementÉconomieEmploiEntreprises & start-upRetraitesImpôts ConsommationAutomobileEnquêteSociétéSantéSciencesMétéoHigh techSentinellesIntimeInternationalCulture & loisirsSorties IDF & OiseCinémaSériesTélévision & médiasLivresMusiqueEn régionCalvadosCharente-MaritimeEureEure-et-LoirHaute-GaronneLoiretMarnePyrénées-OrientalesSeine-MaritimeBien mangerLe Parisien ÉtudiantNewslettersPodcastsVidéosBiclouFood-checkingAnnoncesAnnonces immobilièresOffres d’emploiAvis de décèsAnnonces légalesMarchés publicsDéposer une annonceServicesNos applicationsLe Parisien Le GuideComparateursJeuxCodes promoTéléchargementsBilletterieProgramme TVEnchères publiques

Il y a un mois, la Ville de Paris a imposé des «slow zone» où la vitesse des trottinettes en libre-service est bridée à 10 km/h. Mais qu’en est-il des trottinettes des particuliers ? Nous avons franchi la porte de quelques boutiques pour en savoir plus.

Dans cette boutique de réparation du 18e arrondissement de Paris, beaucoup de véhicules sont apportés par des clients qui ont voulu débrider leurs trottinettes mais ont fait une mauvaise manipulation. LP/Jila Varoquier

Dans cette boutique de réparation du 18e arrondissement de Paris, beaucoup de véhicules sont apportés par des clients qui ont voulu débrider leurs trottinettes mais ont fait une mauvaise manipulation. LP/Jila Varoquier 
Lire la Suite de l'Article