ZAD de Gonesse : le tribunal de Pontoise demande l'expulsion des militants

Il y a 1 semaine 14

Le tribunal de Pontoise ordonne ce vendredi 19 février l'expulsion des militants du Collectif pour le triangle de Gonesse, sous astreinte de 500 euros par jour de retard. Depuis le 7 février, le collectif a installé une ZAD (Zone à défendre) sur un terrain voisin du chantier du Grand Paris Express pour s'opposer à l'installation d'une gare de la future ligne de métro 17 dans le Val-d'Oise. Les militants, représentés par Bernard Loup, estiment ce projet inutile avec l'abandon du projet Europacity, et dénoncent la bétonisation et l'artificialisation des terres.

Le référé avait été déposé par l'établissement public foncier d'Île-de-France, propriétaire du terrain occupé. Sa présidente, Valérie Pécresse, avait alors dénoncé "avec la plus grande fermeté l'occupation illicite" de ces terrains.

Une centaine de militants d'Europe Écologie-Les Verts, d'Extinction Rebellion, et de différents syndicats sont venus soutenir Bernard Loup, devant le tribunal de Pontoise.

Une centaine de personnes sont présentes devant le tribunal de Pontoise en soutien à Bernard Loup, le représentant du collectif pour le triangle de Gonesse. Des militants occupent ce terrain pour s'opposer aux travaux liés à la future ligne de métro du Grand Paris. pic.twitter.com/Y6UzM3H7c8

— France Bleu Paris (@francebleuparis) February 19, 2021
Lire la Suite de l'Article