Vœux 2021 : Anne Hidalgo demande à l'Etat d'être "à la hauteur de ses engagements" pour Paris

Il y a 4 jours 5

"Aux beaux jours, dès que nous le pourrons, nous aurons la joie de nous retrouver, pour danser, pour chanter, pour profiter à nouveau de Paris ensemble. Je vous souhaite, je nous souhaite, une belle année 2021, ensemble." C'est par ces mots et cette note d'espoir qu'Anne Hidalgo a présenté ces vœux aux Parisiennes et aux Parisiens pour l'année 2021 ce mercredi 13 janvier. Un rendez-vous traditionnel du mois de janvier bousculé par l'épidémie de coronavirus puisque ceux-ci ce sont déroulés depuis les salons de l'Hôtel de Ville à Paris mais sans public et à distance via les réseaux sociaux. 

Lors d'une intervention d'un peu moins d'une vingtaine de minutes, la maire de la capitale est revenue sur l'année 2020 marquée par la crise sanitaire. Elle a salué la mémoire des victimes ainsi que tout ceux qui se sont mobilisés depuis des mois. 

Mais alors que certains lui prête des ambitions pour l'élection présidentielle de 2022 et après avoir fustigé la stratégie vaccinale du gouvernement ces dernier jours, Anne Hidalgo lance un appel à l'exécutif.  L'élue dit vouloir ouvrir un chapitre nouveau, en transformant notamment le modèle économique de la capitale. "Notre économie doit être plus juste et profiter à toutes et tous et prendre en compte beaucoup plus fortement  la question du climat", dit Anne Hidalgo. Elle propose dans les prochaines semaines de réunir les acteurs économiques pour "définir ce que doit être le progrès pour Paris". Elle souhaite ensuite "proposer un plan territorial de relance pour l'économie parisienne qui a été lourdement éprouvée." Elle poursuit: "L'état doit être à la hauteur de ses engagements aussi pour la capitale de la France. Pour que ce plan de relance bénéficie vraiment aux habitants, il doit passer par les collectivités territoriales comme ailleurs dans le pays, ce qui suppose bien sûr plus de décentralisation" avant d'ajouter: "il ne nous manque que la confiance de l'Etat et les moyens massifs pour la relance."

La maire de Paris propose aussi à l'échelon local de donner plus de pouvoir aux maires d'arrondissements. 

Création d'une maison pour la jeunesse

Largement réélue en juin pour un deuxième mandat à la tête de la capitale, la maire de Paris a aussi lors de ce discours mis l'accent sur la situation difficile des plus jeunes. "Paris compte 300 000 jeunes de 18-25 ans.  Un décrochage massif est à l'œuvre, notamment des étudiants, ainsi qu'une précarité grandissante, car les petits boulots ont disparu. Cela crée de l'isolement, de la solitude, du mal-être, voire de l'anxiété et de la dépression. La génération 2020 ne doit pas être une génération sacrifiée" assure Anne Hidalgo. 

L'équipe municipale souhaite créer d'ici cet été une "maison pour la jeunesse" où les jeunes pourront trouver "toutes les informations sur les dispositifs d'alternance, les formations diplômantes par le travail, les stages, le mentorat, mais aussi le service civique."

Anne Hidalgo a également égrainé les chantiers prévus pour 2021, en promettant "plus de nature partout", en citant l'ouverture d'un stade éphémère au Trocadéro "dès l'été", si les conditions sanitaires le permettent, la transformation des Champs-Elysées avec une nouvelle place de la Concorde avant les Jeux Olympiques de 2024 ou encore les travaux de la Tour Montparnasse, dont le début est programmé cette année.

Lire la Suite de l'Article