Quatre mois de prison avec sursis requis contre le frotteur du métro employé du Sénat

Il y a 2 semaines 93

Cet homme de 58 ans comparaissait ce mercredi pour «atteintes sexuelles» devant le tribunal de Paris. Depuis 2016, il avait touché les fesses de dizaines de femmes ou filmé sous leurs jupes.

Des dizaines de victimes ont subi les actes de l'employé du Sénat dans les transports en commun, lorsque ce dernier se rendait de son domicile de Seine-et-Marne à son travail (Illustration). LP/Olivier Corsan

Des dizaines de victimes ont subi les actes de l'employé du Sénat dans les transports en commun, lorsque ce dernier se rendait de son domicile de Seine-et-Marne à son travail (Illustration). LP/Olivier Corsan

Par Nicolas Jacquard 

Le

23 novembre 2022 à 19h00

S’agissait-il de pincements, de frottements, voire de quasi-bucoliques « effleurements » ? Ont-ils été commis du dos de la main, de la paume ou d’un bout de doigt négligent ? À la barre du tribunal de Paris, on pourrait presque penser que le vocabulaire utilisé contribue à minimiser les faits. Mais pour la justice, c’est bien des attouchements en série — synonymes juridiquement d’atteinte sexuelle — qui valaient à un homme de 58 ans de comparaître ce mercredi 23 novembre.

Dans la rubrique

Faits divers

Lire la Suite de l'Article