PSG : pourquoi Abdou Diallo a choisi le Sénégal

Il y a 2 semaines 17

Par Benjamin Quarez et Adrien Chantegrelet 

Le

23 mars 2021 à 20h43

, modifié le 23 mars 2021 à 21h16

Abdou Diallo est prêt à rugir. Appelé pour la première fois de sa carrière par le pays d'origine de ses parents, le Sénégal, le défenseur du PSG a rejoint les Lions de la Téranga dans la soirée de lundi. Il a embarqué à bord d'un vol privé, en partance d'un aéroport de Paris, en compagnie de son coéquipier Idrissa Gueye avec lequel il a très souvent parlé de cette sélection dans le vestiaire parisien. Il pourrait honorer sa première cape vendredi à l'occasion du match contre le Congo comptant pour les qualifications pour la Coupe d'Afrique des nations.

Passé par toutes les équipes de France jeunes, et capitaine des Espoirs de 2017 à 2019, le polyvalent Abdou Diallo a poussé la réflexion pendant de longs mois. Dans son entourage, on souffle aujourd'hui qu'il est « très ému et très heureux » de pouvoir porter le maillot du Sénégal. Didier Deschamps a réagi la semaine passée à cette décision : « Je n'ai pas tous les éléments. Il doit estimer que c'est un meilleur choix, je respecte ça même s'il a été capitaine des Espoirs. Il avait cette liberté, il l'a prise. »

Sans pour autant faire un choix par défaut, d'autant qu'il aurait très bien pu participer aux Jeux olympiques avec l'équipe de France l'été prochain, en figurant parmi les trois jokers de plus de 23 ans.

Envie de représenter le pays de ses parents

L'intérêt du Sénégal pour Abdou Diallo ne date pas d'hier. En fin de saison dernière, Aliou Cissé, ancien joueur du PSG sélectionneur des Lions depuis 2015, a pris contact avec lui. Son discours ambitieux a peu à peu fait son chemin dans la tête du joueur de 24 ans qui s'est finalement laissé séduire. Ses récents voyages au Sénégal ont également renforcé son envie de représenter le pays de ses parents. L'ancien Monégasque a d'ailleurs beaucoup parlé avec sa famille et ses amis les plus proches pour trancher. En privé, il ne cache pas non plus son excitation à l'idée de pouvoir, un jour peut-être, remporter la première CAN de l'histoire du Sénégal.

Diallo a le vent en poupe. En concurrence directe avec Layvin Kurzawa pour le poste de latéral gauche, le défenseur parisien vient de réaliser un match très abouti à Lyon (2-4) et s'installe dans l'arrière-garde du PSG. Les doutes s'estompent peu à peu. Sa seule interrogation est de savoir comment Aliou Cissé le fera évoluer avec le Sénégal : à gauche ou dans l'axe. Réponse dans trois jours.

Lire la Suite de l'Article