PSG Féminin : victoire sur le fil des Parisiennes, qui se rapprochent de la Ligue des champions

Il y a 1 semaine 37

Dans un contexte difficile, au cœur de l’affaire Kheira Hamraoui devenue une affaire Aminata Diallo, le PSG a eu la plus grande des difficultés à remporter son premier match de Ligue des champions. Les Parisiennes ont battu sur le fil le BK Häcken (2-1), récompensant leur nette domination. Elles ont rendez-vous dans une semaine à Göteborg (Suède) pour le match retour de ce barrage d’accession à la phase de groupes.

Le match : merci Kadi Diani !

Pour la première sortie européenne de la saison, Gérard Prêcheur ne devait pas s’attendre à un tel scénario. Car après deux victoires en deux matchs de championnat, le nouvel entraîneur parisien avait de quoi positiver, malgré la longue absence programmée de la star Marie-Antoinette Katoto et le contexte plombé par les suites de l’affaire Kheira Hamraoui.

La rencontre du soir, dans un stade Jean-Bouin quasi-vide mais rempli d’un demi-millier d’ultras parisiens, a bien démarré pour les Parisiennes. Sur un corner tendu signé Ramona Bachmann, Lieke Martens, l’une des recrues phares de l’été, trouvait l’ouverture de la tête (14e). Mais, dix minutes plus tard, Sakina Karchaoui manque totalement un contrôle près de sa surface et permis aux Suédoises d’égaliser (24e).

La suite ? De très nombreuses tentatives infructueuses et une domination stérile de la part du PSG. Jusqu’à ce but de la délivrance signé Kadidiatou Diani (85e). Titulaire dans le but parisien, l’ex-Lyonnaise Sarah Bouhaddi n’a rien pu faire sur l’égalisation et elle a vécu une deuxième période tranquille. Une dernière frappe suédoise (90e) a toutefois fait passer un frisson dans le stade. Sans conséquence.

Le chiffre : 39

Il s’agit du nombre de tirs tentés par les joueuses de Gérard Prêcheur contre… 4 pour leurs adversaires suédoises. Mais les Parisiennes n’en ont cadré que 9. Insuffisant pour faire la différence plus tôt dans cette rencontre.

Buts. PSG : Martens (14e), Diani (86e). BK Häcken (24e).
PSG : Bouhaddi – Lawrence, Ilestedt, Dudek, Karchaoui – Groenen (Li, 73e), Jean-François, Geyoro (cap.) – Diani, Bachmann (Ngueleu, 80e), Martens (Cascarino, 90e+2). Entr. : Prêcheur.

La phrase : « J’ai confiance en la justice mais, ce soir, j’ai peur »

Présente au stade Jean-Bouin pour observer la prestation de ses coéquipières, Kheira Hamraoui a lâché ces mots au micro de RMC Sport à son arrivée dans les tribunes. Une manière de réagir à la remise en liberté sous contrôle judiciaire de son ancienne amie et ancienne partenaire Aminata Diallo, soupçonnée d’avoir commandité l’agression qu’elle a subie le 4 novembre 2021.

Remise à la disposition du groupe parisien par le club depuis ce mercredi, la milieu de terrain de 32 ans a confié sur les réseaux sociaux son bonheur d’être « réintégrée ». Elle retrouvera donc l’entraînement collectif dans les prochains jours.

Lire la Suite de l'Article