PSG : 400 salariés du club au chômage partiel

Il y a 1 semaine 11

Le football français s'enfonce jour après jour dans la crise du Covid-19. Et personne n'y échappe. Même pas le puissant PSG. Le club de la capitale, dont les pertes à la fin de la saison pourraient atteindre les 200 millions d'euros - auxquelles s'ajoutent les 115 millions d'euros de la saison dernière -, est aussi fortement touché par la crise sanitaire, qui impose le huis clos et l'absence de rentrées financières liées à l'organisation des matchs, et la crise des droits télé.

Une situation qui a poussé les dirigeants à imposer des mesures radicales pour une grande partie de ses employés. Selon une information de France Bleu Paris, le club a, depuis le 4 janvier dernier, mis 400 employés au chômage partiel, soit plus de la moitié de ses salariés (estimés à 700). Selon leurs fonctions et les services dont ils dépendent, ces salariés doivent cesser le travail entre un à cinq jours par semaine. Des mesures qui touchent les services juridiques, marketing, la billetterie, etc.

Toujours selon France Bleu Paris, seul le secteur sportif ne serait finalement pas touché par cette mesure dont l'objectif est de limiter les pertes financières. Les dirigeants ont cependant sondé les joueurs pour savoir s'ils acceptaient une baisse de leurs salaires.

Le club avait déjà mis une partie de ses salariés au chômage partiel en mars 2020, lors du premier confinement, et en novembre. Mais le nombre d'employés visés était alors moindre.

Le PSG n'est pas le seul club à subir de plein fouet la crise sanitaire et économique. Les turbulences frappent tout le monde du football professionnel français. Des négociations se sont ouvertes mardi entre les clubs et les représentants de joueurs pour envisager une éventuelle baisse des salaires. A Bordeaux, la situation est encore plus dramatique, puisque les Girondins devraient licencier dans les prochaines semaines une vingtaine de salariés. Il pourrait être imité prochainement par d'autres clubs.

Lire la Suite de l'Article