Ligue des champions : Un exploit pour Nantes, une formalité pour le PSG ?

Il y a 1 semaine 16
AccueilSporthandball

Rock Feliho et les Nantais doivent réaliser un petit exploit ce mercredi soir en Pologne.

Rock Feliho et les Nantais doivent réaliser un petit exploit ce mercredi soir en Pologne. — Grega Valancic / Sportida/SIPA
Ce mercredi soir, le HBC Nantes, battu d’un but (24-25) à l’aller, sera à Kielce en Pologne à l’occasion du 8e de finale retour de la Ligue des champions. Le PSG, victorieux (37-24) en Slovénie contre Celje au match aller, devrait tranquillement valider sa qualification pour les quarts de finale jeudi soir à Coubertin.

Pour ce 8e de finale retour de Ligue des champions, la marge de manœuvre entre le HBCN et le PSG, les deux clubs français en course dans cette compétition, n’est pas vraiment la même. Battus à domicile (25-24) à l’aller, les handballeurs nantais se rendent en Pologne en quête d’un exploit face à Kielce ce mercredi (20 h 45) en 8e de finale retour de la Ligue des champions, alors que les Parisiens devront valider leur billet pour les quarts.

La tâche qui attend les joueurs d’Alberto Entrerrios s’annonce compliquée, mais pas totalement impossible si l’on regarde les performances des Nantais cette saison en Ligue des champions à l’extérieur : ils sont allés s’imposer dans la salle des Allemands de Kiel (35-27) et ont accroché le FC Barcelone (défaite 30 à 29) en phase de groupes.

Un seul but de retard pour le HBCN

Le match aller contre Kielce, auteur d’une très solide première partie de campagne européenne avec notamment une victoire contre le Paris SG, laisse quelques espoirs aux coéquipiers du capitaine Rock Feliho. À la H Arena, les trente premières minutes ont été dominées par les Nantais, avant que leur attaque ne se heurte, au retour des vestiaires, au changement de défense des Polonais. Mais le « H » n’a pas complètement sombré au cœur de la seconde période lorsque Kielce a commencé à prendre le large (trois buts d’avance à moins d’un quart d’heure de la fin).

En revenant au score, les Nantais ont réussi à conserver toutes leurs chances pour passer l’obstacle Kielce et retrouver les quarts de finale, comme en 2018 et 2019.

Pour les Parisiens en revanche, le match retour des 8e de finale ressemble beaucoup plus à une simple formalité. Les coéquipiers de Luka Karabatic n’ont pas fait dans le détail en Slovénie contre Celje, en l’emportant de 13 buts au match aller (37-24).

Face à une équipe slovène amoindrie par l’absence de plusieurs joueurs clés blessés, les joueurs de Raul Gonzalez devront valider jeudi soir (20 h 45) à Coubertin leur bonne forme du moment, avant un probable quart de finale contre le tenant du titre Kiel, qui a remporté la première manche de son 8e de finale en Hongrie à Szeged (33-28) et se trouve en ballottage favorable avant le retour dans le nord de l’Allemagne.

Paris veut éviter les blessures

« Imposer [son] rythme », comme l’a souligné Nedim Remili après la victoire en championnat contre Chambéry, sera l’une des clés pour le PSG pour passer tranquillement ce stade de la compétition, sans pépins physiques, alors que les Parisiens enchaîneront ensuite en championnat des matches importants pour le titre national.

Lire la Suite de l'Article