Les maires de l'ouest parisien se mobilisent pour fluidifier la circulation sur le périphérique

Il y a 1 semaine 34

Depuis le début des travaux du tramway et du RER E, la situation est particulièrement tendue porte de Clichy, avec des embouteillages permanents et des passant régulièrement mis en danger. Les taxis parisiens y perdent énormément de temps : "C'est infernal de circuler vers ici" s'agace Idir. "Vous voyez bien les travaux, ça bouche tout, tout le monde passe par là, c'est tous les jours pareil..." 

Embouteillages, dangers et pollution sonore

Infernal pour les automobilistes, infernal aussi pour les riverains qui doivent supporter une circulation et une pollution sonore interrompue. "C'est extrêmement difficile pour nous de travailler dans ces conditions" explique Eddy, restaurateur porte de Clichy. "On a les convois pénitentiaires avec le tribunal, les sirènes des pompiers, celles de la police.... Si on y ajoute les klaxons des voitures et des camions de livraison, ça fait un boucan abominable". Un boucan qui lui porte réellement préjudice, puisque de plus en plus de clients hésitent à s'installer à sa terrasse : "Ils s'assoient, et quand ils entendent le bruit, ils partent en me disant que ça n'est pas possible". 

Une coopération entre les forces de l'ordre 

Pour toutes ces raison, plusieurs élus des communes limitrophes ont décidé de prendre les choses en main : ils demandent de l'aide à la mairie de Paris et à la Préfecture de Police pour renforcer les contrôles aux heures de pointe. "Quand vous franchissez un feu rouge au niveau d'une ligne de tram ça va très vite" explique Geoffroy Boulard, maire du XVIIe arrondissement de Paris. "Une, deux, trois voitures et ça y est le carrefour est bouché". Les différentes unités devraient communiquer via un groupe whatsapp pour intervenir sur les situations les plus urgentes. Le reste du temps, les autorités envisagent l'utilisation de vidéo-verbalisation, notamment entre la porte de Clichy et la porte Maillot. 

Lire la Suite de l'Article