Les abords de la tour Eiffel pourraient ne pas être rénovés à temps pour les Jeux olympiques

Il y a 2 semaines 54

Une décision de justice vient plomber les ambitions de la Ville de Paris. Elle conforte la préfecture de police dans son refus d’autoriser les travaux de mise en valeur du Trocadéro et du quai Branly.

Alors que la Ville de Paris compte bien réduire la place dévolue à la voiture dans cet espace faisant face à la tour Eiffel, la préfecture de police s'y oppose, craignant les reports de circulation. LP/Matthieu de Martignac

Alors que la Ville de Paris compte bien réduire la place dévolue à la voiture dans cet espace faisant face à la tour Eiffel, la préfecture de police s'y oppose, craignant les reports de circulation. LP/Matthieu de Martignac

Par Florent Hélaine 

Le

23 novembre 2022 à 19h21

C’est un nouveau revers pour la Ville de Paris dans un dossier très symbolique. Qui pourrait avoir de fâcheuses conséquences. Le tribunal administratif vient de conforter la préfecture de police dans sa décision de ne pas autoriser la tenue d’une majorité des travaux prévus dans le projet « One Site ». Cette « piétonnisation » de l’axe historique de la capitale menant du Trocadéro au Champ-de-Mars.

Paris 16eme arrondissement

Lire la Suite de l'Article