Confinement partiel à Nice : "Avec les élus locaux, l'Etat parvient à prendre des décisions différenciées" estime le député LREM Laurent Saint-Martin

Il y a 1 semaine 10

Laurent Saint-Martin se félicite de la méthode de concertation entre État et élus locaux qui a amené à la décision d'un confinement local dans les Alpes-Maritimes.

--'--

--'--

Copié dans le presse-papier !

Laurent Saint Martin, député du Val-de-Marne, tête de liste LREM aux élections régionales en Ile-de-France, était l\'invité de franceinfo le 22 décembre 2021.Laurent Saint Martin, député du Val-de-Marne, tête de liste LREM aux élections régionales en Ile-de-France, était l'invité de franceinfo le 22 décembre 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

L'exemple du confinement partiel décidé à Nice et dans les Alpes-Maritimes démontre "qu'avec les élus locaux, l'Etat prend des mesures différenciées pour ne pas pénaliser tout le monde", a affirmé lundi 23 février sur franceinfo Laurent Saint Martin, député du Val-de-Marne, tête de liste LREM aux élections régionales en Ile-de-France, après l’annonce du préfet des Alpes-Maritimes d’un confinement dans les Alpes-Maritimes pour deux week-ends.

Cette décision permet de "ne pas pénaliser tout un pays" et de "localiser un certain nombre de mesures qui protègent un maximum de personnes".

Laurent Saint Martin assure que "l'Etat a toujours demandé à travailler en concertation avec les élus locaux pour toutes les décisions, qu'elles concernent la crise sanitaire ou le plan de relance par exemple. L'Etat et les collectivités doivent être main dans la main dans cette crise", scande le député LREM.

Nous jouons collectif depuis le début

Laurent Saint-Martin

à franceinfo

La décision niçoise est "un bel exemple très concret". Selon Laurent Saint Martin, cela "démontre qu'ensemble, nous savons prendre des décisions responsables, que cela ne fait pas l'objet polémique ou ne doit pas faire l'objet de polémiques, et que c'est surtout - c'est ça l'esprit collectif qui compte - pour protéger le plus grand nombre".

Concernant l'Ile-de-France, le député du Val-de-Marne "ne privilégie aucune option" pour faire face à la pandémie, alors que le nombre d'hospitalisations progresse au sein de l'AP-HP. "Il ne faut rien exclure", estime Laurent Saint Martin. "Je soutiendrai la décision qui doit être prise en Ile-de-France entre l'Etat, l'ARS et la région Ile-de-France, en concertation avec les maires." Il attend que "s'il devait y avoir de nouvelles décisions pour notre région, cela puisse être fait dans un consensus, dans un esprit de partenariat et pas dans un esprit de concurrence ou d'adversité".

Laurent Saint Martin, député du Val-de-Marne, tête de liste LREM aux élections régionales en Ile-de-France, était l\'invité de franceinfo le 22 décembre 2021.Laurent Saint Martin, député du Val-de-Marne, tête de liste LREM aux élections régionales en Ile-de-France, était l'invité de franceinfo le 22 décembre 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)
Lire la Suite de l'Article