Angers-PSG : «C’était très difficile», admet l’adjoint de Pochettino

Il y a 1 mois 49

Ce samedi dans le Maine-et-Loire, le club de la capitale a glané les trois points grâce à un but de Layvin Kurzawa. Jesus Perez, l'un des adjoints de Mauricio Pochettino se réjouit de ce succès dans la douleur. Perez est en charge d'animer les séances et les ateliers en temps habituel mais ce samedi soir il a aussi dû donner de la voix à cause de l'absence de Pochettino, positif au Covid-19 et contraint à l'isolement.

Quelle est votre analyse de la rencontre ?

JESUS PEREZ. C'était très difficile. Angers est très organisé et gagner les trois points a été compliqué face à une belle équipe.

Comment jugez-vous la prestation de Kylian Mbappé ?

Il a été très important pour la victoire aujourd'hui (ce samedi). On a modifié son rôle en cours de match. Il a contribué à la victoire en attaquant les espaces. Il a manqué de réussite dans le dernier geste mais son implication a été importante.

Pourquoi avez-vous aligné quatre attaquants au coup d'envoi : essai ou idée de moyen terme ?

La philosophie de Mauricio concerne plus l'animation de jeu que le nombre de joueurs par ligne. On verra en fonction des profils des matchs.

Avez-vous été en contact avec Pochettino pendant le match ?

On a été en contact avec lui. Il en a eu un avec les joueurs par vidéo avant le match. Nous, on l'a eu avant, à la mi-temps et après le match. Pour la semaine qui arrive, on a discuté et on continue de discuter. Le contenu des séances est déjà établi mais il est vrai que ce n'est pas pareil avec ou sans Mauricio. On travaille depuis dix ans ensemble, on sait ce qu'il attend. On va profiter de cette double semaine avec un seul match au programme pour travailler les secteurs où l'on entend progresser.

Nos informations sur le club de la capitale

Quelles sont vos sensations d'homme sur le banc ?

La planification du match est la même que d'habitude et nos rôles, à nous adjoints, n'ont pas changé concrètement. Evidemment, il fallait quelqu'un pour faire passer les messages. Mais on a discuté comme on le fait d'habitude et ça s'est passé naturellement.

Lire la Suite de l'Article