Angers-PSG (0-1) : les notes des joueurs parisiens

Il y a 1 mois 54

Par Stéphane Bianchi, envoyé spécial à Angers (Maine-et-Loire) 

Le

16 janvier 2021 à 23h47

Isolé à Paris pour cause de Covid, Mauricio Pochettino n'a pas joué les frileux. Après trois sorties en 4-3-3, le coach argentin a décidé de lancer son équipe en 4-2-3-1, censé faire la belle à son quatuor offensif Di Maria - Neymar - Mbappé - Kean. Une première (depuis le 28 octobre) pas vraiment réussie puisque la lumière est venue de Kurzawa et de la défense.

Navas : 7,5. Le portier costaricien a à peine eu le temps de s'échauffer qu'il devait déjà se déplier pour sortir la frappe enroulée de Capelle (2e). Vigilant sur la frappe croisée de Diony (36e), il sauve surtout les meubles sur une tête de Diony à bout portant (52e).

Florenzi : 6. Buteur au match aller, le latéral italien a commencé par jouer plus bas que d'ordinaire. Sa frappe croisée de la première période, l'une des seules du PSG, l'a décomplexé. Au retour des vestiaires, son centre dévié permet à Paris d'ouvrir la marque.

Marquinhos : 6. Pris à froid, le capitaine brésilien a mis dix minutes à trouver ses repères. Trop court pour empêcher Pereira-Lage de placer sa tête (7e), il a ensuite veillé au grain.

Diallo : 6,5. Troisième match d'affilée aux côtés de Marquinhos, le franco-sénégalais est en pleine forme. Sérieux, il coupe le centre de Capelle, assure dans ses anticipations. Rassurant.

Kurzawa : 6,5. Guère sollicité en première période, le latéral gauche s'est signalé au retour des vestiaires. Après avoir détourné une frappe dangereuse de Bahoken dans sa surface, il décante la situation en ouvrant la marque d'une volée de l'extérieur du pied gauche (70e). Blessé, il est remplacé par Kimpembe (87e).

Nos informations sur le club de la capitale

Paredes : 6,5. L'Argentin est en forme. Il donne parfois l'impression de marcher. Mais son agressivité positive, son pied ou son épaule qui traînent et surtout son alternance de passes courtes, passes longues offre des solutions. C'est lui qui déclenche l'action du but.

Verratti : 6. Retour à la normale pour l'Italien qui a retrouvé son poste de milieu relayeur. Son entente avec Paredes a souvent fait tourner les milieux angevins en bourrique. S'il a tardé à jouer vers l'avant, sa conservation du ballon est précieuse.

Di Maria : 3,5. Il a dû dézoner pour se faire remarquer, un peu, en première période. Il se réveille en seconde période. Sa frappe dans l'axe ou son centre bien enroulé obligent Bernardoni à se détendre. Mais très loin de son niveau. Remplacé par Herrera (80e).

Neymar : 4. Le Brésilien a retrouvé son poste de prédilection. Pas son niveau. A la baguette, il a commencé par un pressing haut et dynamique. Malgré quelques tentatives d'ouverture, notamment pour Mbappé, il n'a pas apporté ce qu'on attend de lui.

Kean : 3. Match difficile pour l'Italien. Invisible en première période dans l'axe, il prend ensuite le côté gauche. Sans plus de relief. Remplacé par Icardi (69e) plus mobile.

Mbappé : 3,5. Il n'a toujours pas marqué en 2021. Du mal à se positionner et à faire les efforts défensifs. Il ne cadre pas sa balle piquée face à Bernardoni (22e), sa seule réussite en première période. Repositionné dans l'axe avant le repos, il effectue de meilleurs déplacements, talonne pour Kean (53e), et déclenche la première frappe cadrée parisienne (55e). Remplacé par Sarabia (69e).

Lire la Suite de l'Article