Affaire Duhamel : Une enquête disciplinaire engagée par le barreau de Paris

Il y a 1 semaine 10
AccueilSociété

 Une enquête disciplinaire engagée par le barreau de Paris (Archives)

Affaire Duhamel : Une enquête disciplinaire engagée par le barreau de Paris (Archives) — AFP

Le barreau de Paris a engagé une enquête disciplinaire contre le politologue Olivier Duhamel, qui est aussi avocat, accusé d’inceste envers son beau-fils à la fin des années 1980, a-t-on appris lundi, confirmant une information du Parisien et Libération.

Le bâtonnier de Paris, Me Olivier Cousi, a confirmé que le conseil de l'Ordre des avocats de Paris a voté mardi 16 décembre l’ouverture d’une enquête disciplinaire visant Olivier Duhamel. Cette procédure, comme toute procédure disciplinaire engagée par le Conseil de l'Ordre, aurait dû rester « confidentielle », a-t-il remarqué.

« La profession d’avocat est une profession de serment »

« L’ordre fait son travail, a une activité importante concernant l’auto-régulation et le contrôle de l’exercice professionnel de l’ensemble des avocats », a ajouté Me Cousi.

« La profession d’avocat est une profession de serment. A partir du moment où arrivent des informations à vérifier -chacun bénéficie de la présomption d’innocence-, il faut faire une instruction et déterminer si quand un avocat a prêté serment, il a dissimulé ou menti ou dit des choses qui ne sont pas exactes. Si c’est le cas, ça pose un problème de maintien ou de respect des principes essentiels de notre profession », a détaillé le bâtonnier.

Le dossier est confié à une formation d’instruction qui a quatre mois pour rendre un rapport, ensuite confié à une formation disciplinaire qui va procéder de manière contradictoire. Celle-ci peut aller du constat qu’il n’y a pas de faute, jusqu’à des interdictions temporaires d’exercer, voire la radiation définitive du barreau.

Ayant prêté serment au barreau de Paris en décembre 2010, Olivier Duhamel avait intégré le cabinet de l’avocat Jean Veil. Au Monde, ce dernier a assuré avoir été informé de ces accusations d’inceste « entre 2008 et 2011 ». Une procédure disciplinaire pourrait-elle également le concerner ? « Pour l’instant, la question ne s’est pas posée », a répondu Me Olivier Cousi.

Dans un livre paru début janvier, La Familia grande, Camille Kouchner accuse son beau-père d’avoir agressé sexuellement son frère jumeau quand il était adolescent. Le parquet de Paris a ouvert le 5 janvier une enquête préliminaire pour « viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans ».

Le politologue avait démissionné de l’ensemble de ses fonctions : outre la présidence de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), qui chapeaute Sciences Po, il a aussi quitté celle du club d’influence « Le Siècle » et arrêté ses émissions sur LCI ou Europe 1.

Lire la Suite de l'Article